L’EXTERNALISATION DEVIENT PLUS RENTABLE

De plus en plus de sociétés se concentrent sur leur cœur de métier et externalisent le reste. La forte croissance du marché B2B a entraîné la signature de contrats à tous les niveaux des entreprises. 

Résultat : très souvent, ces entreprises n’ont pas la vue d’ensemble qu’attendent leurs propriétaires. Une situation classique est la reconduction automatique de contrats pluriannuels conclus par d’anciens salariés. Personne n’était au courant de ces contrats parce que personne ne les utilisait.

L’inconvénient de l’externalisation

Depuis une vingtaine d’années, les entreprises se focalisent de plus en plus sur leur cœur de métier. Chaque entreprise fait ce qu’elle connaît le mieux et achète tous les autres services à des sous-traitants. Aujourd’hui, tout le monde loue les équipements informatiques et les équipements de production. Quasiment personne ne possède les bâtiments qu’il utilise et les sociétés louent même les plantes des bureaux, y compris les soins d’arrosage etc. Le revers de la médaille est une hausse explosive des contrats entre les entreprises. En plus, le temps est fini où seul un petit nombre de salariés signait des contrats pour le compte de l’entreprise. Le résultat est un chaos inutile et onéreux. Il est dommage que le bénéfice d’une externalisation disparaisse à cause d’un contrôle insuffisant des contrats.

« Je tiens à préciser que nous n’avons rien contre la sous-traitance. Mais il faut un contrôle. Nos clients constatent non seulement des économies importantes, mais trouvent aussi qu’ils exploitent mieux beaucoup de bons contrats et d’actifs qu’ils possèdent. C’est un peu comme un commandant sur un navire de guerre : pour une puissance de frappe maximale, il faut savoir quelles sont les armes qui se trouvent à bord. »

Lasse Sten, fondateur et PDG de House of Control